pauvresse


pauvresse

pauvre [ povr ] adj. et n.
XVIe; povre (adj. et n.) 1050; lat. pauper
I Adj.
1(Employé comme attribut, ou épithète apr. le nom) (Personnes) Vieilli Qui manque du nécessaire ou n'a que le strict nécessaire; qui n'a pas suffisamment d'argent, de moyens, pour subvenir à ses besoins. indigent, nécessiteux; fam. fauché. Être pauvre (cf. Être dans le besoin, n'avoir pas le sou, ne pas avoir d'argent). argent . Il est devenu pauvre. appauvri, ruiné. Très pauvre, pauvre comme Job. misérable, miséreux. « La Femme pauvre », roman de Léon Bloy. Une famille pauvre. défavorisé. Traiter qqn en parent pauvre. Les quartiers pauvres d'une ville. Les pays pauvres. sous-développé; P. M. A.
2(Choses) mod. Qui annonce la pauvreté. Pauvre maison. Un air pauvre et souffreteux. Ça fait pauvre.
3Littér. PAUVRE DE :qui n'a guère de. dénué, dépourvu, privé. « Pauvres de talent et de ressources » (Diderot). Pauvre d'esprit : très bête.
Mod. PAUVRE EN. Sous-sol pauvre en charbon. Aliment pauvre en calories ( hypocalorique) . Région pauvre en distractions, en équipement ( sous-équipé) . « La brigade trouvait le village pauvre en estaminets et en belles filles » (Maurois).
4Qui est insuffisant, offre ou produit trop peu. Terre pauvre. 1. maigre, stérile. La carte des vins est un peu pauvre. La documentation sur le sujet est très pauvre. « “Langue un peu pauvre”, disait cet excellent Heredia à qui je présentai mon premier livre » (A. Gide).
5(v. 1350 en fonction d'épithète, av. le subst.) Cour. Qui inspire de la pitié, que l'on plaint. malheureux, pitoyable. Un pauvre malheureux. Pauvre hère. Ayez pitié d'un pauvre aveugle ! Pauvre bougre ! La pauvre bête. Son pauvre corps endolori. Un pauvre sourire, triste, forcé. Pauvre France ! Spécialt « Quand nous disons : “Ce pauvre Untel”, tout le monde comprend qu'il est passé de vie à trépas » (A. Hermant). (En s'adressant à qqn) fam. Mon pauvre vieux, ma pauvre chérie, ma pauvre petite ! « Pauvres maris ! voilà comme on vous traite » (Molière). « Lorsqu'on est très malheureux, on parle aux autres hommes en leur disant “mon pauvre ami”, ou “mon pauvre monsieur”, comme s'ils étaient eux-mêmes à plaindre » (Duhamel). Pop. Ma pauvre dame ! [ povdam ].
Loc. Région. « Pauvre de moi ! disait-il. Maintenant, je n'ai plus qu'à mourir » (A. Daudet). Pauvre de nous ! Subst. Le pauvre, il n'a vraiment pas de chance !
6Pitoyable, lamentable. C'est un pauvre type. Quelle pauvre idiote ! Pauvre minable. Pauvre mec ! Pauvre con !
II N. Vieilli ou didact. UN PAUVRE, UNEPAUVRESSE(1788) : personne qui vit de la charité publique. indigent, mendiant. « Une pauvresse [...] vieille et ridée, en haillons » (Balzac). « Une dame secouait son aumônière [...] “Donnez, messieurs, c'est pour les pauvres” » (M. Jacob). Secourir les pauvres ( assistance, aumône, charité, solidarité) . Pour les pauvres de la paroisse, s'il vous plaît ! Donner aux pauvres. nécessiteux. « Si nous avons été presque toujours pauvres, en ce temps, nous n'avons, heureusement, jamais été des pauvres » (Duhamel).
Collect. Le riche et le pauvre. — DU PAUVRE . Le mousseux, c'est le champagne du pauvre, un succédané de champagne, mais moins cher. Les asperges du pauvre : les poireaux. « Le cul est la petite mine d'or du pauvre » (Céline).
♢ LES PAUVRES :les personnes sans ressources, qui ne possèdent rien. ⇒ défavorisé; quart-monde. « Quand les riches se font la guerre, ce sont les pauvres qui meurent » (Sartre). « On ne peut tout de même pas tout leur prendre, aux pauvres » (Prévert, « Les Enfants du paradis », film). Les nouveaux pauvres : les victimes des récentes crises économiques. — Relig. Bienheureux les pauvres en esprit (IV).
⊗ CONTR. Aisé, fortuné, riche. Abondant, copieux, luxuriant.

pauvresse nom féminin Femme très pauvre, mendiante. ● pauvresse (difficultés) nom féminin Emploi 1. Pauvre n. = personne qui a peu de biens, de ressources. Un, une pauvre d'esprit. 2. Pauvresse n.f. = femme que son aspect et en particulier ses vêtements désignent comme indigente : « Là sanglotait une pauvresse agenouillée »(A. Gide) ; elle a de l'argent, mais elle est toujours habillée comme une pauvresse. Remarque Pauvresse est du registre soutenu et dit plus que pauvre.

pauvresse
n. f. Vieilli Femme pauvre; spécial. mendiante.
Mod., péjor. C'est une pauvresse.

⇒PAUVRESSE, subst. fém.
Femme miséreuse, extrêmement pauvre; mendiante. Être mise comme une pauvresse. J'aurais voulu vivre toute ma vie avec lui dans la misère, lui pauvre et moi pauvresse, et mendier avec lui de porte en porte à travers le monde entier (MONTALEMBERT, Ste Élisabeth, 1836, p.185). La malheureuse femme, se plantant devant vous, avec une interrogation stupide des yeux et de la bouche; et sur votre silence, au bout de quelques secondes, reprenant sa course, le dos baissé, comme une pauvresse à laquelle on n'a pas donné (GONCOURT, Journal, 1884, p.369). Une demoiselle Lempoumas, remonte sans interruption jusqu'au treizième siècle et a possédé jadis la moitié du pays (...) en est réduite à faire queue, avec les pauvres et pauvresses de Saint-Maurice (ROMAINS, Knock, 1923, II, 5, p.12).
P. métaph. Vivez votre jeunesse, madame, et vous aurez les royaux haillons de cette pauvresse appelée monarchie de juillet (CHATEAUBR., Mém., t.4, 1848, p.54).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1798. Étymol. et Hist. 1785 (Les 120 journées de Sodome, part.1, t.2, 70 ds QUEM. DDL t.20). Dér. de pauvre; suff. -esse2. Fréq abs. littér.:96.

pauvresse [povʀɛs] n. f.
ÉTYM. 1785, Sade in D. D. L.; de pauvre, et -esse.
Vieilli. Femme extrêmement pauvre; spécialt, mendiante. → Faire, cit. 91; mont-de-piété, cit.
1 Une pauvresse, ayant un bissac presque vide, vieille et ridée, en haillons (…) gisait sur le bec de la barque, accroupie dans un gros paquet de cordages.
Balzac, Jésus-Christ en Flandre, Pl., t. IX, p. 253.
2 Les pauvresses, traînant leurs seins maigres et froids,
Soufflaient sur leurs tisons et soufflaient sur leurs doigts.
Baudelaire, les Fleurs du mal, « Tableaux parisiens », CIII.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • PAUVRESSE — s. f. Femme pauvre qui mendie. Donner l aumône à une pauvresse. Il est familier …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • PAUVRESSE — n. f. Femme pauvre qui mendie. Donner l’aumône à une pauvresse …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • pauvresse — (pô vrè s ) s. f. Femme pauvre, qui mendie. ÉTYMOLOGIE    Pauvre …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • pauvre — [ povr ] adj. et n. • XVIe; povre (adj. et n.) 1050; lat. pauper I ♦ Adj. 1 ♦ (Employé comme attribut, ou épithète apr. le nom) (Personnes) Vieilli Qui manque du nécessaire ou n a que le strict nécessaire; qui n a pas suffisamment d argent, de… …   Encyclopédie Universelle

  • Contes de Cantorbery — Les Contes de Cantorbéry Les Contes de Canterbury Une illustration de l édition de Richard Pynson en 1492. Auteur Geoffrey Chaucer Préface André Crépin G …   Wikipédia en Français

  • Contes de Cantorbéry — Les Contes de Cantorbéry Les Contes de Canterbury Une illustration de l édition de Richard Pynson en 1492. Auteur Geoffrey Chaucer Préface André Crépin G …   Wikipédia en Français

  • Les Contes De Cantorbéry — Les Contes de Canterbury Une illustration de l édition de Richard Pynson en 1492. Auteur Geoffrey Chaucer Préface André Crépin G …   Wikipédia en Français

  • Les Contes de Cantorbery — Les Contes de Cantorbéry Les Contes de Canterbury Une illustration de l édition de Richard Pynson en 1492. Auteur Geoffrey Chaucer Préface André Crépin G …   Wikipédia en Français

  • Les Contes de Cantorbéry — Les Contes de Canterbury Une illustration de l édition de Richard Pynson en 1492. Auteur Geoffrey Chaucer …   Wikipédia en Français

  • Les contes de cantorbéry — Les Contes de Canterbury Une illustration de l édition de Richard Pynson en 1492. Auteur Geoffrey Chaucer Préface André Crépin G …   Wikipédia en Français